Capsules santé

Réduire sa consommation de viande

21 avril 2020
Réduire sa consommation de viande

Dans un contexte de pandémie, il est important de bien gérer son garde-manger. Il faut limiter les allées et venues à l’épicerie, optimiser nos réserves et opter pour des ingrédients à faible coût. Nous vous proposons un atelier pour vous aider à diminuer votre consommation de viande et à trouver des solutions alternatives intéressantes. 

Pourquoi consommer moins de viande?

Diminuer notre consommation de viande est avantageux financièrement et cela apporte aussi des bienfaits sur notre santé, celle des animaux et de l’environnement.

La viande rouge contient une source importante de gras saturés, une trop grande consommation est étroitement liée aux maladies cardiaques. Les viandes transformées développent plusieurs composés chimiques cancérigènes durant la cuisson à haute température.

Pour un avenir où l’on préconise l’achat local, il est profitable de se procurer des viandes chez nos petits producteurs locaux. Ils ont une approche plus humaine et offrent des produits de meilleure qualité. En les encourageant, nous contribuons à soutenir le développement durable et responsable.

Cela contribue également à réduire d’importantes émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, produire un kilogramme de bœuf génère 32,5 kg de CO2. À contrario, le bilan est de 0,1kg pour le soya et de 0,7kg pour les noix.

Aussi, le prix du kilo de viande est en hausse. Pour une cuisine économique, on a avantage à opter pour des substituts comme le tofu ou les légumineuses. En effet, un kilo de viande hachée coûte en moyenne 16,73 $, tandis qu’un kilo de tofu est d’environ 9,40 $.

Variantes végétariennes

Changer ses habitudes est difficile. Il existe diverses options pour remplacer la viande tout en bénéficiant d’un bon apport de minéraux (fer, zinc, B12) et de protéines que cette dernière apporte. En voici quelques exemples :

  • Les légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots, soya, etc.),
  • Le tofu (protéine végétale texturée, le sans-viande, le tempeh),
  • Les noix (cajou, graines de tournesol, amandes, graines de chanvre, etc.),
  • Les céréales (quinoa, avoine, riz, etc.)
  • Les produits laitiers et les œufs

 

Trucs pour intégrer de nouvelles recettes sans viande

Commencer graduellement pour faire une bonne transition, par exemple déterminer deux journées par semaines durant lesquelles vous ne consommerez que des mets végétariens.

Aussi, expérimenter de nouvelles recettes ethniques contenant des variantes protéinés, par exemple : les fallafels maghrébins qui contiennent des pois chiches ou le Dahl des lentilles indiennes.

Essayer de nouvelles variantes pour vos classiques culinaires :

  • Pâté chinois : la viande hachée est remplacée par des lentilles.
  • Général Tao : le poulet est remplacé par du tofu.
  • Tofu au beurre remplace le poulet.
  • Sauce à spaghetti : les lentilles et champignons remplacent la viande hachée.

Autres options végétariennes offertes en magasins

La tendance au végétarisme est grandissante et les entreprises l’ont compris. C’est pourquoi il existe de plus en plus d’options « végé » sur le marché. Toutefois, faites attention à ne pas tomber dans le piège, la mention "végétarien" ne veut pas dire santé. Il est important de toujours vérifier la liste des ingrédients d’un produit préparé.

Certains achats peuvent sembler avantageux, mais plusieurs aliments préparés en industrie contiennent trop de sel et de sucre sans parler des agents de conservations. Il est souhaitable de faire soi-même la transformation alimentaire en cuisinant à la maison ou dans un groupe de cuisines collectives. Essayer une des nombreuses recettes qui existent ...nous en avons quelques-unes à vous suggérer sur notre site!

 

AccueilTémoignagesDon/BoutiqueContactez-nous
ADRESSE
95 Rue Merry N,
Magog, QC
© Copyright 2018 - Cuisines Collectives Magog. Tous droits réservés. Web Design : Adeo - Magog